INTERVIEW : Slowdive ou l’art de la reformation

Le 27 octobre 2014 par Disso
Neil Halstead de Slowdive - Benoit Marquette pour DLF

Neil Halstead de Slowdive – Benoit Marquette pour DLF

C’était la Route du Rock été 2014, une des pires en terme de conditions, une des plus belles en terme de programmation. Bien sûr, tout le monde attendait Beth Gibbons et Portishead, bien sûr. Mais c’est du shoegaze que viendra, pour moi, le plus beau moment d’émotion de cette édition. Forcément, quand un groupe se reforme, on doute toujours un peu. Forcément, la question « et si c’était juste pour le fric » vous vient à l’esprit. Forcément, pour avoir vu Kim Deal et Frank Black se tirant la gueule en scène, on se demande si leur plaisir (et le nôtre) est toujours là. Mais ce soir là, en une heure, Slowdive va balayer tout ça. Le plaisir, il se lit dans le sourire de Rachel sur scène, il s’entend dans le chant, le jeu, il se voit dans l’attitude : ils sont heureux d’être sur scène, oui, cette reformation prend tout son sens.

Du coup, c’est avec un grand plaisir que nous vous proposons cette interview réalisée par Virginie, Fano, Pierre et Benoit. Neil Halstead et Christian Savill y parlent d’un futur album,de la compilation Morr Music, du label Creation Records, d’Alan McGee et du plaisir, tout simplement.

Un commentaire sur “INTERVIEW : Slowdive ou l’art de la reformation”

  • ” passie ” jonge vriend is een borsatisme en heeft te maken met de opmars van neo-engagement en neo – betrokkenheid. na de cynische en katterige early nineties streefde “passie” als handelingsimpuls de klassieke &#u;#02hebz8cht&28221; voorbij….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *