Will Stratton / EDH : deux salles, deux ambiances

Le 24 mai 2014 par Virginielasnob

EDH & Will Stratton

Ne tournons pas autour du pot : cela faisait longtemps que je n’étais pas tombée la même semaine sur deux artistes qui m’emballent autant, dans deux styles radicalement différents, jolie folk & électro sombre gigotante.

Pour la partie sensible, Will Stratton, jeune barbu californien, école Nick Drake, qui met de la buée dans mes lunettes avec son « Yeah I’ll requite your love » beau à pleurer. Si en plus on se penche sur sa bio, le risque de sortir les mouchoirs s’aggrave, le jeune homme ayant écrit cet album après son cancer de l’année dernière. Gloups.

Pour la bougeotte, EDH, soit la française Emmanuelle de Héricourt, boss du label d’électro Lentonia Records, qui dans ses albums donne des fourmis dans les jambes, notamment sur son dernier, Lava Club, avec le grand « Hoaxy beast », particulièrement addictif.

Don’t choose, just enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *