Back To The Start, for the new year.

Le 7 janvier 2014 par Super Pierre
Mr Little Jeans

Avant de se plonger dans le marasme à venir de 2014, il est de bon ton de revenir un peu sur ce que 2013 nous laisse comme héritage. Je n’ai pas suivi grand chose de ce qui s’est passé en musique l’année dernière, comme durant les 2 dernières années d’ailleurs. Mon truc en ce moment, c’est de découvrir des trucs sortis depuis déjà bien longtemps. Si on écoute ça encore quelques années après, c’est que ça vaut le coup. En 2013, j’ai découvert The Antlers, The Weeknd, Call Me Maybe, Bon Iver, Low, Helio Sequence et plein d’autres trucs déjà bien éprouvés. Et ce sont de chouettes découvertes, croyez moi.

Pourtant, arrivé fin décembre, j’ai réussi une sorte de prouesse : découvrir PAR MOI MÊME, au hasard des lectures aléatoires de Soundcloud, un titre sorti en 2013. Juste 7-8 mois entre sa sortie et le moment où c’est arrivé jusqu’à chez moi.

Ce morceau a été écrit par Monica Birkenes pour une compilation de chansons inspirées par le visionnage du film Iron Man 3, sur laquelle figurent également Neon Trees et Passion Pit. Rien de nouveau dans ce Back To The Start, mais un morceau plaisant à écouter, que je me suis surpris à laisser tourner en boucle.

J’ai bien évidemment fait des recherches sur ce projet, et voici le peu d’informations que j’ai trouvé « Monica Birkenes : she is small and Norwegian and she makes music that will leave you reeling ». C’est décevant. Il faut savoir qu’un EP est sorti en 2010, avec notamment une reprise très correcte d’Arcade Fire, The Suburbs. Monica a fait une autre reprise depuis, Single Ladies de Beyoncé, mais je ne l’ai pas écoutée, je préfère la version pleine de charme asiatique par Wing.

En fouillant deux minutes sur son Souncloud on trouve une tripotée de remixes de son premier single, dont un par TEPR, un par Fools Gold, et un par WAVVES. Du joli monde tout de même. Mais mon remixe préféré, c’est un fait par My Great Ghost, que je ne connaissais pas du tout. Un peu racoleur, pile ce qu’il faut.

 

Voici l’original (featuring The Silverlake Conservatory of Music Youth Chorale)

 et le remixe

 

Alors je sais bien que ce n’est pas de la grande musique, que ce n’est certainement pas la petite Monica qui va sauver l’industrie du disque en 2014, mais ça ne fait pas de mal d’écouter ça pendant 2-3 semaines, avant très certainement de l’oublier et de ne peut être jamais retomber dessus.

 

Allez, bonne année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *