Son Lux, une année en lumière

Le 18 octobre 2013 par Erwan

Son Lux

Chez DLF on aime Son Lux et on suit le garçon (Ryan Lott) depuis 2011 et son album We are rising, dont Piedo vous avait dit le plus grand bien ici. L’an dernier Piedo toujours nous avait parlé de l’Ep de S/S/S, le truc assez horrible sorti par le trio Son Lux, Serengeti et Sufjan Stevens. Cette année Ryan revient en solo avec pas moins de trois disques sous le coude.

Le premier est une chanson sortie dans le cadre des Flexi Disc Series de Joyful Noise Recordings, un label dont j’ignorais l’existence il y a encore un an et qui n’arrête pas de faire parler de lui cette année, notamment avec la sortie du dernier album de Sebadoh. Le principe de ces Flexi Disc Series est de s’abonner pour l’année pour recevoir chaque mois une chanson inédite d’un artiste, sur un disque 7″ en plastique souple en édition limitée. Pour le mois de mai c’était au tour de Son Lux avec Black Waters (reprise d’une vieille chanson folk de Jean Ritchie), une magnifique chanson minimaliste à la douceur envoûtante, à tel point que l’on regrette qu’elle ne puisse toucher une plus large audience que les abonnés à la série. Voici de quoi vous en faire une petite idée avec cette vidéo de 15 secondes (METTEZ LE SON A FOND POUR ENTENDRE QUELQUE CHOSE).

Un peu plus tard toujours chez Joyful Noise est sortie Tear, une chanson en deux parties regroupée sur un très beau vinyle 7″ en édition limitée encore une fois, la spécialité de JNR. La chanson commence là aussi tout en douceur sur la face A, avec violons et synthés délicats, avant de prendre une tournure plus électro en face B. Le vinyle est sold out mais on peut écouter et acheter Tear sur Bandcamp.

Enfin à la fin du mois le nouvel album de Son Lux Lanterns sortira sur le même label, et on a déjà pu en découvrir deux extraits, Lost it to trying et Easy. Le premier est une grande chanson d’électro-pop de chambre, dans la lignée de l’album précédent, avec les voix de Lily & Madeleine pour sublimer le tout. Les deux filles dont je vous avais déjà parlé sur DLF sortiront leur premier album chez Asthmatic Kitty (le label de Sufjan, tout se recoupe) le même jour que Son Lux (le 29 octobre). Le deuxième extrait Easy et son saxophone a un côté un peu hip-hop, surprenant à la première écoute mais devenant assez vite addictif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *