Dans ma radio : Cosmic Fantaisie, saison 1 épisode 1

Le 6 septembre 2013 par Virginielasnob

264331

Je ne connais pas grand chose de Barbara Carlotti, je dois le reconnaître. La chanson française n’est pas tellement ma tasse de thé. En revanche, j’ai toujours la curiosité de savoir ce que France Inter met dans sa grille de rentrée.

Incitée par un fan de la demoiselle, j’ai voulu voir pourquoi le créneau mythique de Bernard Lenoir (oui les jeunes, avant on écoutait la radio pour découvrir des groupes) avait été confié à une chanteuse, certes bien ancrée dans la programmation de cette radio mais dont ce n’est pas du tout le métier.

Elle a donc fait sa rentrée le 26 août pour 4 émissions par semaine de cette Cosmic Fantaisie. Un voyage intergalactique dans la musique ? A vrai dire, à part quelques jingles, on reste quand même dans une programmation sobre, pas d’esbroufe, peu de parlotte (alors que je m’attendais à un peu plus de montages d’archives, bon sang, il y a le fond de Radio France à disposition, il faut penser à taper dedans !) et beaucoup de musique. Elle a une belle voix chaude et la sélection est éclectique et de plutôt belle qualité (bon il y a quand même de la mauvaise pop française, mettons cela sur le compte des quotas).

Dans la première semaine diffusée, les thèmes étaient par exemple « Planète Lacrima » où on a pu entendre Bashung, The Cure, Juniiiiiip (pardon), Carole King mais aussi Raphaël ou Pauline Croze. Le lendemain, c’était « Planète Teenager » de Françoiz Breut aux Undertones en passant par nos petits chouchous de Juveniles mais aussi Indochine et les BB Brunes… Là où le métier va devoir rentrer un peu, c’est dans les interviews, car la dame a un joli carnet d’adresse suppose-t-on. Son dialogue avec Bertrand Belin était assez décalé et plutôt fun, en revanche, l’interview de deux énergumènes de La Femme a été un grand moment gênant : leur vocabulaire est fort réduit et les propos pour exprimer de l’enthousiasme se réduisaient à dire « ouais grave » toutes les deux phrases.

Aucune révolution copernicienne à attendre ici et là où Barbara a de la chance, c’est que justement, contrairement à Bernard, le podcast d’émission musicale est désormais autorisé sur France Inter. Elle aura donc probablement un auditoire de fidèle téléchargeurs mais je ne vois pas France Inter battre des records d’audience avec une émission qui ne fait que mettre à l’antenne des playlists thématiques comme tout le monde passe son temps à en faire sur Spotify ou Deezer.

Il faut enrichir un peu ce programme, lui donner plus de caractère, bref lui laisser le temps de prendre ses marques. J’ai beau chercher la petite bête, il n’y a pas beaucoup de radios où on se risque à jeter une oreille sans être agressé par les mousquetaires de la distribution ou les fourrures du front de Seine alors longue vie aux émissions qui peuvent passer autre chose que les tubes du moment !

Emission à suivre du lundi au jeudi de 21h à 22h sur France Inter

A réécouter en podcast ici

Un commentaire sur “Dans ma radio : Cosmic Fantaisie, saison 1 épisode 1”

  • Caro

    Je suis bien d’accord avec la conclusion.
    J’ai fait mon baptême d’émission mercredi et j’ai été un peu déconcertée par les choix de programmation (qui n’est d’ailleurs pas mise en entier sur le site de l’émission). On passe d’un morceau de qualité à de la variété. C’est un grand écart qui ternit l’ensemble. Si en plus, elle n’est pas douée pour les entretiens…
    Le concept est original mais je n’écouterai pas tous les jours, contrairement à d’autres programmes auxquels je suis plus fidèle. A mon avis, l’émission ne durera qu’une saison.
    En tout cas, ce n’est que la première semaine et je lui souhaite aussi de progresser et trouver ses marques, comme « Ouvert la nuit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *