Mondrian : Isn’t It Fun

Le 6 mars 2013 par Erwan

La crise du disque ? Le téléchargement illégal ? Les gens qui ne sont plus prêts à mettre de l’argent pour écouter de la bonne musique ? Même pas peur pour notre collègue lyonnais Twist qui a lancé en 2011 son label Without My Hat Records. Les sorties sont disponibles en numérique et en vinyle, et elles peuvent s’écouter avant achat sur Bandcamp, soit le mode d’emploi idéal pour apprécier la musique aujourd’hui. Après deux 45 tours (Pumuckl et Gulcher), WMHR passe au format long cette année avec le premier album des parisiens de Mondrian.

Après plusieurs Eps sortis depuis 2009, le groupe se lance lui aussi pour la première fois dans le format Lp avec Isn’t It Fun (spoiler alert: yes it is!) qui compile le meilleur de leurs compositions. Tous les ingrédients pour faire une pop/folk lo-fi de qualité sont ici réunis : les claviers sautillants (Paris), l’autoharp (Last breakfast on planet surf), le banjo (presque partout) et le ukulélé (LHG). Plus loin, on entend des chœurs bizarres qui semblent l’œuvre des petits montres verts de Toy Story (Rise and fall of a golden boy) ou une flûte qui donne à They don’t dance much in Idaho des airs plus sud-américains que nord-américains. Comme il semble impossible de trouver un temps faible au cours des quatorze titres (c’est beaucoup mais l’album ne dure que quarante minutes) de Isn’t It Fun, on soulignera simplement le temps fort, l’enchaînement assez terrible Love, a collision/A kiss a day.

A la nouvelle pop en français qui nous inonde cette année et qui a peu grâce à mes oreilles, préférez la pop française en anglais de Mondrian, surtout si vous avez aimé ces dernières années Toy Fight, (Please) Don’t Blame Mexico, Milk & Fruit Juice ou Orouni. Isn’t It Fun est en écoute sur Bandcamp.

PS : Depuis cet album, WMHR a sorti un nouveau 45t, celui de MiNORS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *