Petite Chloé devint Robi

Le 28 janvier 2013 par Ju'Ho'

photo Franck Loriou

Je connais une fille qui m’impressionne, une fille qui m’intimide, qui me bluffe, me fait rire, me touche.
Chloé est forte, enfin pas toujours; elle sait ce qu’elle veut, enfin pas toujours; elle rit, enfin pas toujours.
J’aime Chloé…. Oh, je ne la connais pas très très très bien hein, mais je sais comment la rendre folle. Héhé, t’emballe pas coquinou: je parle cuisine.

Chloé c’est la femme aux mille vies.
Dans sa vie du 4 février, il y a la sortie d’un album « L’HIVER ET LA JOIE ». Dans la mienne aussi d’ailleurs, car oui, ces jours-ci, « ma » Chloé c’est ROBI:

————-

 

Chloé a grandi en Afrique(s), loin de toutes les références qui accompagnent la musique de Robi.
Un questionnaire Enfance s’imposait…

 

Les sons de l’enfance
La voix de ma mère, mon oreille collée à sa poitrine, pour l’entendre de l’intérieur au rythme de son cœur battant.
Et le son si singulier, le ton si unique de France Inter écouté du Sénégal via l’énorme radio longues ondes noire de mes parents. Installée dans le salon comme un autel. Nous y faisions nos ablutions du matin, un rituel.

 

A la maison
Chez moi il y avait beaucoup de musique. Du jazz vocal énormément, Billie Holiday, Ella Fitzgerald, Nina Simone… dont mon père était fou. De la Bossa nova. Un peu de rock. Et de la grande chanson. Brel, Brassens, Barbara, Ferré, sur lesquels mes parents se déchiraient tendrement… Et puis Gainsbourg. Je n’ai ressenti que tard le besoin d’acheter ma propre musique car l’apport était riche et constant chez moi. Pensez, nous fumes les premiers de notre cercle d’amis à Dakar à posséder une platine laser!!


K7
Il y a eu à 7 ans une toute première cassette enregistrée et envoyée par ma grande cousine Maud, qui avait pitié de l’ignorance où se trouvait la pauvre expatriée que j’étais. Florent Pagny, Goldman, Balavoine, Madonna …. Une bonne petite compil du meilleur de la variété du milieu des années 80!

 

Chansons préférées à 10 ans
Une seule, en boucle.
Nina Simone: my Baby just care for me.
Un bijoux de tendresse et de désespoir.

 

Tous premiers albums
Nirvana , in untero, et Noir désir, tostaki, achetés un même jour de l’année de mes 13 ans. Le choc.

 

La petite Chloé…
Je rêvais de pouvoir continuer à rêver. Je ne me projetais pas dans un avenir concret. Je n’ai jamais voulu être vétérinaire, maîtresse ou je ne sais quoi. Je pressentais déjà la pesanteur réelle de la vie en vrai et le besoin d’y échapper. Je me réfugiais dans la lecture et dans des digressions sans nom. En cela je n’ai jamais vraiment été une enfant car je n’ai jamais joué à faire l’adulte.

 

Bouclage de boucle: tout premiers souvenirs musicaux des enfants de Chloé
Moi je suppose, mes chansons. Qu’ils entendent à tous les stades.
Mais je suis sûre que leur psychisme saura savamment faire le tri et ne saura garder que ce qui compte et comptera dans leur construction. Ensemble nous allons voir beaucoup de concerts mais j’écoute peu de musique chez moi pour en avoir assez comme ça dans la tête.  Ce serait , sinon, une sacrée cacophonie….

 

L’album « L’HIVER ET LA JOIE » sort le 4 février 2013 (Les Disques de Joie / L’Autre Distribution).

ROBI sera en concert à la Boule Noire le 25 mars 2013 (et à Rennes le plus tôt possible… enfin si elle veut que je lui fasse des bouchons porc-combava)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *