Chronique d’un vieux con – La Route du Rock

Le 29 août 2012 par Thomas

Aahhh, rappelez-vous l’époque où l’on ne passait pas la soirée à la buvette, une bière à l’eau trop chère à la main, mais le nez collé aux k-ways noirs des mecs de la sécurité, la barrière dans les côtes, le souffle enfumé du public sur la nuque… Il n’est pas 20h. L’huile du pad thaï que je me suis enfilé sera source de tracas, plus tard. Nouveau coup d’œil au programme de la soirée… Il n’a pas changé.

Oui, je suis allé à la Route du Rock Collection Été 2012.

Et non, c’était pas bien.

Pourtant, il faisait beau.

Inutiles, bottes et poncho étanches. Oubliées, sapes de rechange dans le coffre de la bagnole embourbée.

Et moi qui étais passé voir mon assureur quelques jours plus tôt :

« La Route du rock, vous dites ? Aïe… »
« Voilà… d’où ma venue. Parce que bon, hein, jouons cartes sur table… votre agence, votre yucca en plastique, là, et votre moquette bleu-gris… bon… je passe d’excellentes journées sans. »
« Je vous mets la complète, alors ? »
« Oui, mettez-moi le forfait Noé. Catastrophe naturelle, déluge… la totale. Je ne me ferai pas avoir une cinquième année. »

Aaahh le vieux con que je fais.
J’ignore combien de ces p’tits gars et de ces p’tites nanas ont ache… pardon… téléchargé le dernier album de Guided by Voices, Class Clown Spots a UFO, par exemple. Peut-être plein. J’ai pas les chiffres. Mais à vue de nez de vieux con, je dirais pas des masses. D’un autre côté, ils savent qui c’est, The Soft Moon. Moi pas. Ils passent plus tard. Après Spiritualized.
Pour l’heure, Patrick Watson finit son set. C’est toujours bien en concert, ça, Patrick Watson. Puis l’homme au cou de taureau, qui vient bosser.

La suite est sans intérêt.
Samedi aussi, oui. Surtout samedi.
Je suis rentré chez moi dimanche matin.

Le vieux con a ceci de réconfortant qu’il a toujours un avis tranché. Le plus souvent négatif. La mauvaise foi à l’état pur. Ici, toutefois, c’est différent. C’était pas bien. C’est qui ces mecs qui nous rejouent la new-wave dont on se croyait débarrassés ?! Ça ne leur a pas suffi la première fois ?! C’était déjà pas à faire à l’époque, qu’est-ce qu’ils vont nous les briser à remettre ça sur le tapis de batterie ? Oh ! Les gars ! Détendez-vous deux minutes, buvez un truc chaud et regardez comment il fait, Lanegan… Je ne vous demande pas de porter la casquette, ni même de vous cogner vos quatre-vingt pompes par jour (même si ça ferait du bien à plusieurs d’entre vous… toi, oui… mais toi aussi, là, en noir, avec ta basse… tu vas finir avec une scoliose, toi), mais un peu de simplicité n’a jamais blessé personne sur scène. Vous pourriez même vous fendre la poire. Et nous, ça nous ferait du bien, de voir des p’tites nanas et des p’tits mecs s’amuser un peu. Je ne sais pas moi… faites les cons… soyez dingos… changez d’accords d’un morceau à l’autre. On verra à changer les tempos plus tard.

Comme je suis prompt à vous accabler, me répondrez-vous. Vous n’avez pas tort. J’oublie que vous n’êtes plus les maîtres du jeu. Depuis que le Régisseur est passé seul capitaine à bord, les traversées ne souffrent aucun écart. Les sirènes peuvent hurler et Ulysse se libérer de ses liens, il lui est interdit de sauter par-dessus le bastingage (sauf fiche technique et cascade préalablement communiquées audit Régisseur) pour les rejoindre et se noyer dans le tumulte assourdissant d’une mer déchaînée.

« Le premier que je vois jouer au lasso avec son micro, je lui confisque son Ear Monitor, pigé !? »

Ah le vieux con.
… Ou serait-ce finalement que l’on nous prendrait pour des cons ? Je n’ose l’imaginer. Pas la Route du Rock Collection Été. Pas à 74 euros les deux jours.

Par contre, quand est-ce qu’on s’marre à un concert ? Hmm ? Le dimanche soir ? Peut-être… Ou alors… Quelqu’un sait si Guided by Voices se fend d’une tournée chez nous ?

A Salty Salute!

4 Commentaires sur “Chronique d’un vieux con – La Route du Rock”

  • Oui, c’est vrai, pas complètement tort le bougre :)
    J’y étais le vendredi et c’était un peu (trop?) sage, j’avoue…

  • Ah Ah ! un peu facile cette chronique de vieux con, mais savoureuse.

  • Pierre

    Moi, je l’ai acheté le dernier Guided by Voices.
    Et je connaissais pas Soft Moon, alors je suis parti avant.
    J’ai retenu la fraîcheur D’Alt J, pour le reste, ennui.

  • Cathy

    Mais non mais c’est la Route du Rock, pour une fois que la programmation est aussi molle que son public, je comprends même pas pourquoi ça pigne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *