Trucs et Astuces pour la route du rock

Le 10 août 2012 par Disso

Les mille et un petits trucs à savoir, à faire, ou à ne pas faire (et une bonne dose de mauvaise foi)

Point Marinière (ce point ne vous concerne pas si vous êtes Bretons). Pour les non-Bretons, il apparait que nombreux sont ceux parmi vous qui sont persuadés que la marinière fait couleur locale, aide à se fondre dans le décor et permet de passer inaperçu dans Saint Malo. Sache, jeune ami parisien que j’aime tout particulièrement, qu’ici à la belle saison, la marinière sert à repérer le touriste du local. En hiver, c’est le ciré jaune, les bottes bleu marine et le filet à pêcher la crevette. (et en plus s’ils sont immatriculés dans le 78 et que les parents crient Marie Amélie, Eglantine, Come, Henri… là, on est sûr, c’est pas d’cheu nous)

Le short+bottes. Mode lancée par Kate Moss, elle fait rage l’année ou les Kills passent au fort (en gros un an sur deux). Cette année, pas de Kills, tu peux donc éviter, jeune blogueuse beauté, de te pointer bottée.

Non, les gens écarlates que tu croises intra-muros ne sont pas des « locaux du cru ». Les locaux du cru ne sortent pas de la journée (ou vont ailleurs). Pour voir de vrais Malouins, il faut attendre à la nuit tombée que le gros du flux touristique soit parti. On les voit alors sortir timidement le nez de leur terrier, par petits groupes, cherchant tels de grands fauves un endroit où se désaltérer (un bar).

Le parking. Si tu veux venir en voiture à Saint Malo vers la mi-août, c’est que tu es inconscient ou fou. Un petit truc, toutefois, si tu persistes dans ton idée de venir en voiture : contrairement à ce qu’on pourrait penser, il est en général plus facile de se garer intra-muros qu’au pied des remparts.

La météo. Sujet délicat, crucial, et discuté voire contesté. Mettons nous bien d’accord : il va faire beau. La météo annonce du soleil, des températures élevées etc. ATTENTION, toutefois, si tu n’es pas accoutumé, par ici, « il fait beau » signifie qu’on a aperçu le soleil au moins une ou deux fois dans la journée. DONC : il fait toujours beau à la route du rock, sauf peut-être l’an dernier samedi et encore, la pluie s’est arrêtée à la fin… (Bref, pense à prendre ton poncho)

La galette saucisse. Bon, ok, c’est pas fin, ça peut même avoir un goût un peu bizarre, mais c’est le hot-dog local. On mange une galette saucisse comme un Grec. Deux types de sauces sont admis : ketchup ou moutarde. Dans la pratique, en gros, c’est ou nature, ou moutarde. La galette saucisse ne se commande jamais dans un restaurant. C’est une idée très incongrue. Un peu comme si on commandait un kebab à la Tour d’Argent.

Dormir au camping. Dormir. Au camping… Sérieux… Y a vraiment besoin que j’explique?

L’enthousiasme. L’enthousiasme est marqué de façon très nette par un hochement de tête cadencé. Si en plus les gens applaudissent dans leurs mains, c’est qu’ils sont au comble de l’extase. Oui, ça peut faire bizarre, mais c’est notre façon à nous de manifester notre joie. Toute en retenue. Sauf quand on a un peu bu, mais ça n’arrive quasi jamais.

L’alcool. Bon, cidre ou bière, y a que ça de possible. Si quelqu’un essaie de te filer du chouchen, dis-toi qu’ici 99% des Bretons trouvent ça dégueulasse.

Le rapport avec l’autochtone. Le Breton se fait (comme tu as pu le voir dans ce post) une idée assez épouvantable du Parisien, être éminemment différent et à la limite du compréhensible. MAIS, le Breton adore accueillir tous ces gens de l’étranger pour leur montrer combien c’est chouette ici. Si jamais tu fais un compliment sur la région, en revanche, ne t’attends pas à un remerciement, c’est normal, on est tous persuadés que la Bretagne est VRAIMENT la plus belle région de France.

Bisous et à ce soir les cocos.

 

 

 

 

 

5 Commentaires sur “Trucs et Astuces pour la route du rock”

  • Je mets des marinières* de plein de couleurs, et des vareuses, et toute l’année. Mais j’ai le bon goût de ne pas aller en Bretagne pour ne pas avoir l’air gland avec.
    (pécho à la coop des différents ports atlantiques que je fréquente)

  • juliette

    Je porte des marinières toute l’année. Meme vivant á Rennes. Et je bois du blanc á la Route du rock.
    Et j’écrivais pour DLF mais là je sens bien qu’ils vont me virer du coup…

  • Disso

    Ben oui, Juliette, tu es notre Parisienne à nous qu’on a adoptée quoi. CQFD

  • Mei Jones

    Très sympa, cet article. Merci, et profitez-en bien, surtout (un peu aussi pour ceux qui, comme moi, n’auront pas la chance d’y être) !

  • Je suis breton et je ne mange que rarement des galettes-saucisses. Par contre pour le reste, c’est très juste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *