Transhumance estivale Sud Nord : direction Route du Rock

Le 4 août 2012 par LeeZen

Tu la connais, toi, la recette pour forcer une renno-sud finistérienne à quitter son bout de caillou du bout du monde au beau milieu du mois d’août, en pleine période estivale plagesque, pêcheresque (c’est la saison de la crevettes et du maquereau, les p’tits loups !) et surfesque ?


Tu sais comment la faire passer des plages du sud-Finistère aux plages du Grand Nord Bretagne, tu sais, celles qui tournent toutes le dos au soleil ?

Sans titre
Tu sais comment lui faire oublier une escapade en bateau (prévu évidemment juste ce WE là…) aux Glenan, cet archipel aux eaux turquoises (et vivifiantes à 14 degrés) à quelques encablures de Concarneau pour venir passer un week-end à la campagne dans un vieux fortin dans le fin fond de l’Ille-et-Vilaine ?

Tu sais comment lui faire changer de régime alimentaire pendant trois jours ? genre au placard les fines crêpes de blé noir et la beurre-sucre-froment sacrée au profit de la galette-saucisse du pays gallo ?

Krampouz party

Tu sais comment lui faire changer de garde-robe en un week-end et lui faire revêtir bottes et ciré plutôt que bikini et tongs ?

Marseille-Finistère : même combat

Tu sais comment lui mettre du baume aux oreilles après une immersion musicale folklorique estivale, genre fêtes de Cornouaille en Kemper et FIL à Lorient ? Tu sais comment lui faire préférer les décibels rock au doux bruit du ressac et aux cris des mouettes rieuses de la plage ?

Et oui. Tu as trouvé. Il faut lui prononcer les trois mots magiques nécessaires pour ce miracle : ROUTE DU ROCK !

Bulles et mousse
Récapitulons :
– 1 finistérienne sudiste
– 235 kilomètres (ben ouais, le Sud, c’est loin du Nord)
– 1 réserve de vraies crêpes finistériennes pour survivre
– 1 kit vestimentaire spécial fortin : bottes + ciré mais aussi tongs + bikini (pour la plage)
– 1 kouign amann, un vrai (et ça c’est pour nos copains choupinous d’Arte Live Web. Pour leur éviter de s’empoisonner avec les ersatz vendus Intra Muros…)
– 1 Pass 3 jours
– … et une envie folle d’y être déjà !

Ben ouais, la Route du Rock, le seul festival qui fait migrer les Finistériennes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *