Dirty Projectors : le nouvel album Swing Lo Magellan en écoute.

Le 2 juillet 2012 par Disso

Dirty Projectors - Swing Lo Magellan

Ça a commencé par un titre écouté en boucle. Du moins, ça a commencé comme ça pour moi, parce que visiblement, Dirty Projectors tout le monde avait écouté avant moi. Ça a donc commencé par cet air entêtant « Gun has no trigger », cette drôle de voix qui monte qui monte jouant les faussets, jusqu’à fausser d’ailleurs parfois. Et cet air qui revient comme une scie musicale « And the gun has nooooo trigger ». Et le titre fini, on le remet, encore et encore, jusqu’à écoeurement et l’écoeurement n’est toujours pas encore venu, d’ailleurs.

Donc, forcément quand Deezer annonce l’album Swing Lo Magellan en écoute, on se dépêche d’aller y jeter une oreille. Ça donne cette chose étrange, avec la voix si particulière, un peu fausse, un peu éraillée de Dave Longstreth.  On mélange tranquillement les harmonies éthérées de voix angéliques, la pompe un peu grandiloquente des groupes seventies  à space opéra, la musique lo-fi et une touche d’originalité qui va sans doute chercher du côté du jazz. L’ensemble est surprenant, parfois très réussi, parfois bien trop pompeux pour parvenir à me toucher. Mais dans tous les cas, on ne peut plus oublier quand on l’a entendue au moins une fois, la voix si particulière et la scansion très prenante de Dave Longstreth.

Dirty Projectors – Swing Lo Magellan – Sortie le 9 juillet chez Domino Records.

Découvrez l’album Swing Lo Magellan de Dirty Projectors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *