Psykick Lyrikah à l’International, plongée dans le rap

Le 5 avril 2012 par Disso

Ma première rencontre avec Psyckick Lyrikah eut lieu au festival Marsatac l’été dernier et ce fut violent, une baffe magistrale au travers de ma grande gueule. Il faut dire que moi le rap, hip hop surtout le français, ça faisait très longtemps que j’avais décroché. Pour moi cette scène est pétée de poseurs en tout genre, macho, misogyne, bling-bling, cheapos de daube, faux gangster ou dealer raté, jamais à une provoc gratuite et débile près pour faire du buzz. Oui, oui… je parle des Orelsan et autres Seth Gueko. Donc, hormis des projets comme Stupeflip ou le Klub des Loosers, le rap était soigneusement absent de mes playlists.

Psykick Lyrikah à l'International

Et puis il y a eu cette soirée du vendredi au Marsatac, dans la petite salle Seita. Sur scène, Arm balance des textes sombres, intelligents et tellement justes, il est accompagné de Robert le Magnifique à la basse et aux platines et d’Olivier Mellano à la guitare. La musique est electro, rock, expérimentale et forte mais n’empiète jamais sur le rap d’Arm qui lui, vit complètement son texte. Il est dedans. Parfois, il baisse le micro et continue à déclamer malgré tout, les yeux fermés et pour lui seulement. Puissant.
J’avais prévu de rester une quinzaine de minutes et de faire quelques photos. En fait, je suis resté tout le concert et je n’ai fait aucune photo. Je suis resté scotché.

7 mois plus tard, M. du G m’annonce le concert solo de Psykick Lyrikah à l’International en ce vendredi du 23 mars. J’avais complètement oublié. Heureusement qu’il est là M. du G. pour me rappeler tous les bons plans. « Qui sera là? » Moi, en tout cas, je ne vais pas rater ça. D’abord parce-que je suis encore scotché du concert de Marseille et puis c’est à l’International, un bar concert que j’aime beaucoup. Des concerts gratuits et pourtant une prog toujours excellente et des conso à prix raisonnable.

Psykick Lyrikah à l'International

Première partie, sur scène, Iris, Arm et Robert le Magnifique et leur projet « Les Courant Forts » électrisent le public encore pas trop nombreux. Je suis à fond dedans, je me fais embarquer par la musique et le texte. Je suis juste devant la scène, à côté de moi un jeune en t-shirt large et chaîne autour du cou connait les paroles par cœur, il rappe en même temps que Arm et Iris. Lui aussi est à fond.
Petit break d’un quart d’heure et voilà Psykick Lyrikah en « solo ». Arm et Robert le Magnifique sont sur scène. Presque comme à Marsatac sans Mellano mais encore une fois ils me mettent à genou. J’ai retrouvé mon petit jeune devant la scène, ses lèvres bougent toujours en même temps qu’Arm déclame son texte. C’est un fan, il n’y a pas doute et moi je suis en train de le devenir.

Je n’y connais pas grand chose à la scène rap et hip hop, jusqu’à maintenant, Jusqu’à Psyckick Lyrikah, je me suis contenté de ne pas aller plus loin que les clichés que j’avais de ce milieu. Je n’avais jamais fait l’effort d’aller plus loin que le mainstream. Pour moi, une scène alternative n’existait tout simplement pas et j’avais tort. Je le sais aujourd’hui grâce à Psykick Lyrikah, à Iris, à Arm, à Robert le Magnifique et aux autres que je vais, que je veux découvrir. Je n’y connais rien en rap, mais je me soigne.

King Volcano

8 Commentaires sur “Psykick Lyrikah à l’International, plongée dans le rap”

  • alban

    tu parles de Morano du Gouvernement?

  • Casey, c’est un oubli ou tu ne connais pas encore Disso ? Je te conseille vivement.

    • King Volcano

      @Pinsek

      Je vais répondre à la place de Disso puisque je suis l’auteur de ce billet, je ne connais pas Casey mais si c’est aussi bon (et en rapport) que Psykick Lyrikah, je veux bien connaître. Si tu as un lien, je suis preneur.

  • redzol

    Ben oui, le hip-hop, c’est pas le mainstream en fait et heureusement. Comme d’hab, c’est ceux qui font le plus de bruit qui foutent la merde et donnent les clichés. Comme un iceberg, y’a du monde sous l’eau! Tant mieux que des expériences comme celle vécue lors d’un live de Psykick (car déjà vu et effectivement génial) vous ait fait réfléchir 😉

    • King Volcano

      C’est bien pour cela que je garde malgré tout l’esprit ouvert (ou entrouvert) pour ce genre d’expérience. Merci pour le commentaire.

  • Air Koala

    Quelle surprise de lire ces lignes, moi qui cherchais surtout des photos de ce soir à l’International, je vois que ce type très sympa avec qui j’ai échangé quelques mots à la fin du concert est en fait l’auteur d’un billet qui parle de moi! Un plaisir d’avoir « partagé » ce moment avec toi donc!
    Si au passage tu as pris quelques clichés, je suis preneur!
    Au plaisir!

    • King Volcano

      J’étais tellement enthousiasmé par ce concert que j’ai ressenti le besoin d’en parler avec pas mal de monde ce soir là, Iris et Arm inclus. Aujourd’hui, quand j’en ai l’occasion, j’en parle encore.

      Pour les photos, j’en ai fait pas mal (et même 2 videos) mais les deux publiées avec le billet sont pour moi les meilleurs. Je peux tout de même regarder encore une fois s’il y en a d’autres de potable.

      Merci pour le commentaire.

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *