La playlist des copains #3 : Anne Burlot-Thomas

Le 26 mars 2012 par Piedo

C’est lundi, et même s’il fait beau, on est bien obligé de reprendre le boulot. Pour surmonter la dépression du début de semaine, où le week-end, le farniente, les terrasses et les bières paraissent si loin, rien de mieux qu’une bonne playliste de derrière les fagots.

Cette semaine, c’est Anne Burlot-Thomas qui s’y colle. Anne, je l’ai rencontrée aux Trans Musicales où, déjà, sa volonté de faire mille choses en même temps, son dynamisme et son enthousiasme incroyables m’avaient impressionné (et un peu fait flipper, faut  bien l’admettre). Anne, elle a en permanence une quinzaine de projets sous le coude. La glandouille canapesque, elle ne sait pas ce que ça veut dire (la pauvre). En un mot, en fait, Anne est folle. Folle de culture, de concerts, de disques, de livres, de pièces de théâtre. Et un peu folle tout court aussi. Une folie douce (encore que) et contagieuse, qui lui permet de multiplier les exploits et les projets impossibles et de faire travailler ensemble, dans le même sens, des gens qui ne seraient jamais croisés autrement qu’en la connaissant. Anne, c’est un peu la force centrifuge qui agrège, sans même s’en rendre compte, toutes les bonnes volontés. Et les moins bonnes, aussi, d’ailleurs.

Maintenant qu’elle a pris la direction du Manège et de la MAPL à Lorient, après avoir secoué les puces de Cultures Electroni[K], elle a certainement trouvé un canal dans lequel mettre à profit son hyperactivité (pathologique mais presque)(je vous prie de m’excuser, mais comme c’est écrit plus haut, on est lundi).

Allons-y donc pour la playlist de la semaine, que Anne a pris soin de commenter titre par titre (ce qui convient parfaitement à ma fainéantise).

I Want Your Love – Chic

Réentendu récemment dans Shame de Steve Mc Queen, définitivement fan. Hé ouais.

Xtatic truth – Crystal Fighters

Bande-son de Cultures Electroni[k] 2009, un titre imparable sur le dance-floor mais qui rappelle, en réalité, la grande solitude du clubber noctambule.

Gotta have it – Jay-Z & Kanye West

Certains – que je ne dénoncerai pas – vouent une passion secrète à Rihanna, j’équilibre donc avec Watch the Throne au point de me demander si je ne pousserais pas le vice jusqu’à aller les voir sur la scène de Bercy en juin… Passion coupable, donc.

The Negatives – Hood

A l’occasion de la sortie de Re-collected qui rassemble l’ensemble des albums des frères Adams et de belles raretés, l’occasion de réécouter pour la 1 754ème fois, ce titre magnifique.

Sketch 5 – Tim Hecker

Indissociable de l’incroyable Ravedeath, 1972, Dropped pianos de Tim Hecker n’a pas beaucoup quitté ma platine en 2011.

Siamese Twins – The Cure

L’amour vous fait faire de drôles de trucs. Comme écouter Pornography, toutes les semaines depuis, depuis… Ah oui quand même.

Candy Girl – Trailer Trash Tracys

Toute directrice partage normalement sa vie professionnelle avec un seul programmateur, mais comme je ne sais pas choisir, je navigue entre deux ! Le dernier coup de cœur de Thierry (Houal) côté Lorient, à découvrir sur la scène du Manège en mai qu’ils partageront avec les énergiques Breton.

Cette Colère – Michel Cloup

Certains détestent. J’adore. Le phrasé, la guitare barytone, ce duo qui a fomenté trois des plus beaux titres du monde sur Notre Silence. J’attends impatiemment de les découvrir sur scène, le 7 avril à l’Antipode.

Rockets Fall on Rocket Falls – Godspeed You! Black Emperor

Bon il y a peut-être eu débat, stérile et confiné, sur Yanki U.X.O., mais ce titre est définitivement l’un de mes préférés.

Le Batelier – Paul Ladmirault

Entendre cette chanson d’amour désespéré de ce compositeur breton quasi-inconnu du grand
public, interprété par Mélisme(s), chœur de l’Opéra de Rennes, tous les enfants de l’école Guyenne et leurs parents dans la salle reste l’un des plus beaux moments de ma vie. Facile.

(ndlr : les règles de ces playlists étant ce qu’elles sont, nos copains eux, étant ce qu’ils sont, fatalement, ce qui devait arriver advint : je n’ai pas de vidéo à proposer pour cette chanson. Mais elle est dispo sur Spotify…)

Retrouvez toute la playlist d’Anne sur Spotify.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *