La playlist des copains #2 : Gaétan Nael

Le 20 mars 2012 par Piedo

Gaétan Nael n’est pas que le programmateur de l’Antipode, l’homme à qui l’on doit donc la plupart des chouettes concerts de ces derniers années à Rennes. C’est aussi, à l’ouest du Couesnon, le type qui porte le mieux les gilets en laine à gros boutons. Surtout, Gaétan, outre une gentillesse jamais démentie, est doté d’une culture musicale à l’image de sa curiosité : immense. Alors, quand a émergé l’idée de ces playlists, il a fait partie des personnes à qui on a pensé en premier. Notamment parce que nous étions désireux de savoir ce qu’il allait y mettre.

De son propre aveu, deux possibilités s’offraient à lui. Soit une playlist de programmateur pas très raccord avec l’idée de cette rubrique, puisque, de par son job, ce qu’il est amené à écouter a forcément un temps d’avance sur ce que nous, pauvres mortels, écoutons. Soit une playlist de passionné de musique.

C’est cette seconde voie qu’il a choisie. Mais avec un angle bien particulier, celle de ses années lycées, où la musique se découvrait avant tout par les clips. Parce qu’il y a une chose qu’il faut savoir : Gaétan a grandi dans un coin qui est un peu le Mordor de l’Ille-et-Vilaine. Autant vous dire qu’au début des 90’s, c’était coton pour se fournir en musique. Comme pas mal de gens de notre génération, tout cette culture musicale s’est construite sur un socle foutraque. Peu ou pas d’Internet, les imports chez Tacoma et les disquaires indépendants, une cascade d’enregistrements sur VHS à base de M6, de live sur Nulle Part Ailleurs ou La 5. Et, cet heureux hasard, un pote vivant au Luxembourg et qui ramenait dans ses valises des enregistrements (toujours sur VHS, un support que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître) de groupes belges parfaitement inconnus en France.

Et la playlist dans tout ça ? Et bien, on y trouve certaines évidences clippées de Spike Jonze (Sabotage des Beastie, Da Funk de Daft Punk). On y trouve aussi du Blonde Redhead qui, si j’en crois mes sources, a eu droit à une visite du Mordor pour un concert organisé par Gaétan (entre autres). On y trouve le gratin des 90’s, Sebadoh, Chokebore, Pavement ou PJ Harvey, le tout émaillé de quelques curiosités de la scène belge (les VHS de RTL). Et on y retrouve Bruno Beausir, aka Doc Gyneco, pas encore trépané.

Une quinzaine de chansons qui devraient coller la larme nostalgique à un paquet de post trentenaires. Voici le lien vers la playlist Spotify, même si elle est un peu incomplète et même si j’ai du tricher une fois ou deux.

 

 

 

 

 

 

 

 

(à partir de 3’10 »)

 

 

 


Hole – Miss World par Hellheaven

 

 

 

 

 

 

 

2 Commentaires sur “La playlist des copains #2 : Gaétan Nael”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *