Concert : Pixies vs Gossip à Nantes

Le 11 septembre 2010 par Disso
En juin, grâce à Sophie (grâce lui en soit rendu), je suis allée voir les Pixies en concert à Nantes, au Zénith. La salle était bien remplie, quoique pas tout à fait pleine, public de quadra et trentenaires essentiellement, en couple ou seuls et quelques plus jeunes attirés par la légende du rock couillu.
Déjà, faut le dire, le Zenith c’est bien fichu : tu te gares facilement, tu fais presque pas la queue parce qu’il y a plein de files d’accès, tu es assez bien assis et la sonorité est bonne, puis pour ressortir en deux minutes, c’est fait. Alors que je connais un Liberté à Rennes qui te bousille le dos et dont tu mets quasi une demi heure à ressortir (j’ose même pas me demander comment tu ferais pour ressortir rapidement en cas de souci). J’ajoute que le Liberté est tout récent, la rénovation de la salle date d’une petite année…
En première partie, il y avait un groupe anglais je crois, assez insipide, Bombay Bicycle Club à la musique sans aucune saveur particulière, pas vraiment mauvaise, juste fade.

Ensuite, arrivée des Pixies, le massif Frank Black (qui ressemble de plus en plus à Hadji-Lazzaro) se plante derrière son micro, Kim joue les alter ego à la basse à droite de la scène, les autres font de la figuration intelligente.
Très vite, tout le monde comprend le truc : ils sont là pour le fric et basta. Black n’a jamais été un super expressif de la scène mais là, ça se confirme. Seule Kim Deal fait quelques efforts pour paraître un peu motivée, papote avec le batteur etc.
Et curieusement ça ne les empêche pas d’offrir une très bonne prestation, un peu froide par moment, mais je pense que c’est lié à la personnalité de Black. Tous les grands titres de leur répertoire y passeront : Debaser, Caribou, Monkey Gone to Heaven, le très générationnel et tubesque Where is my mind et ainsi de suite.

Au final, c’était un bon concert, j’en ai eu du plaisir sur le coup, pourtant quelques semaines plus tard, même salle, groupe très différent : the Gossip. Et là, même si les compositions de Gossip n’arrivent pas à la cheville de celles des Pixies, il faut avouer que l’investissement sur scène de miss Beth Ditto, finissant en sueur et en larmes dans le public, dépasse très très largement celui de Black. Ce qui fait qu’au total et très curieusement, j’ai préféré le concert de Gossip à celui des Pixies. Et ouais.

2 Commentaires sur “Concert : Pixies vs Gossip à Nantes”

  • benoît

    Je te comprends…
    Marre des reformations bidon.
    Les Pixies étaient le meilleur groupe du monde en …1991.

  • Disso

    Je suis quand même contente de les avoir vus, c'est un peu un bout de légende, mais c'est clair que même si techniquement, ils étaient excellents et très pro dans tout ce qu'ils ont fait, ben, c'était très "lisse" pas de fantaisie, pas de déchainement, du calibré millimétré, quoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *